égalité


égalité

égalité [ egalite ] n. f.
• 1265, rare av. XVIIe; nombr. var. en a. fr.; lat. æqualitas
1Caractère de ce qui est égal. équivalence, parité. Cas d'égalité des triangles : propositions qui expriment les conditions nécessaires et suffisantes pour que deux triangles soient égaux ou semblables. Rapport d'égalité. Gramm. Comparatif d'égalité (aussi, autant... que). Égalité des forces en présence. équilibre. Les joueurs sont à égalité (de points). ex æquo (cf. Faire match nul). Turf Parier à égalité sur un cheval, de telle sorte que le bénéfice soit égal à la mise. — Loc. prép. À ÉGALITÉ DE : en supposant une quantité égale de. À égalité de mérite, le plus âgé doit avoir la préférence.
2Le fait pour les humains d'être égaux devant la loi, de jouir des mêmes droits. L'Égalité ou la mort, devise des Égaux, partisans de Babeuf (1796). Liberté, Égalité, Fraternité, devise de la République française. Être sur un pied d'égalité avec qqn. L'égalité des droits, des chances. Égalité devant la loi. Égalité civile, politique, sociale. « Il est faux que l'égalité soit une loi de la nature » (Vauvenargues). « À mesure que l'égalité politique devenait un fait plus certain, c'est l'inégalité sociale qui heurtait le plus les esprits » (Jaurès). Égalité matérielle ou réelle : égalité de fait entre personnes ayant mêmes avantages naturels, mêmes aptitudes, même fortune... Égalité, formelle ou extérieure, définie, réglementée par le législateur.
3(XVIIe) Math. Rapport existant entre des grandeurs égales; formule qui l'exprime. Une égalité algébrique : ensemble d'expressions algébriques réunies par le signe =.
4Qualité de ce qui est constant, régulier. régularité, uniformité. Égalité du pouls. Fig. Égalité d'humeur. 1. calme, équanimité, pondération, sérénité, tranquillité.
Rare Qualité d'un terrain plat, uni.
⊗ CONTR. Inégalité. Infériorité, supériorité. Irrégularité.

égalité nom féminin (latin aequalitas, -atis) Qualité de ce qui est égal ; équivalence : Égalité de fortune. Absence de toute discrimination entre les êtres humains, sur le plan de leurs droits : Égalité politique, civile, sociale. Qualité de ce qui est égal, constant ; uniformité, régularité : L'égalité du pouls. Qualité de quelque chose qui est régulier, qui ne subit pas de brusques variations ; uniformité : C'est un homme d'une grande égalité d'humeur. Score identique pour les adversaires dans le domaine sportif ou dans les jeux. Imprimerie Signe « égal à » (=). Jeux Nom donné, pendant la Révolution, aux figures remplaçant les valets dans les jeux de cartes. ● égalité (citations) nom féminin (latin aequalitas, -atis) Honoré de Balzac Tours 1799-Paris 1850 La joie ne peut éclater que parmi des gens qui se sentent égaux. La Vendetta Pierre Augustin Caron de Beaumarchais Paris 1732-Paris 1799 Je voudrais que chacun ne fût pas plus égaux l'un que l'autre. Les maîtres seraient bien attrapés ! Les Deux Amis ou le Négociant de Lyon, IV, 1 Commentaire C'est un domestique qui parle. Élémir Bourges Manosque 1852-Paris 1925 L'égalité est l'idéal de l'esprit de l'homme, et l'inégalité, le penchant de son cœur. Les Oiseaux s'envolent et les fleurs tombent Mercure de France Assemblée nationale constituante Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ; les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune. Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, Article premier Jean Henri Casimir Fabre Saint-Léon, Aveyron, 1823-Sérignan-du-Comtat 1915 L'égalité, la seule égalité en ce monde, l'égalité devant l'asticot. Souvenirs entomologiques Delagrave Gustave Flaubert Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880 Académie française, 1880 L'égalité, c'est l'esclavage. Voilà pourquoi j'aime l'art. C'est que là, au moins, tout est liberté dans ce monde des fictions. Correspondance, à Louise Colet, 1852 Charles de Gaulle Lille 1890-Colombey-les-Deux-Églises 1970 Le désir du privilège et le goût de l'égalité, passions dominantes et contradictoires des Français de toute époque […]. La France et son armée Plon Édouard Herriot Troyes 1872-Saint-Genis-Laval, Rhône, 1957 Académie française, 1946 Il est plus facile de proclamer l'égalité que de la réaliser. Aux sources de la liberté Gallimard Henri Monnier Paris 1799-Paris 1877 Je l'ai toujours dit : les hommes sont égaux. Il n'y a de véritable distinction que la différence qui peut exister entre eux. Grandeur et décadence de M. Joseph Prudhomme, II, 10, Prudhomme Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755 L'esprit d'égalité extrême, conduit au despotisme d'un seul. De l'esprit des lois Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755 [Le véritable esprit d'égalité] ne cherche pas à n'avoir point de maître, mais à n'avoir que ses égaux pour maîtres. De l'esprit des lois Alfred de Musset Paris 1810-Paris 1857 Que les hommes entre eux soient égaux sur la terre, Je n'ai jamais compris que cela pût se faire. Poésies, la Loi sur la presse Alexis Clérel de Tocqueville Paris 1805-Cannes 1859 Ils veulent l'égalité dans la liberté et, s'ils ne peuvent l'obtenir, ils la veulent encore dans l'esclavage. L'Ancien Régime et la Révolution les Français Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues Aix-en-Provence 1715-Paris 1747 Il est faux que l'égalité soit une loi de la nature. La nature n'a rien fait d'égal ; la loi souveraine est la subordination et la dépendance. Réflexions et Maximes François Marie Arouet, dit Voltaire Paris 1694-Paris 1778 Les mortels sont égaux ; ce n'est point la naissance, C'est la seule vertu qui fait leur différence. Le Fanatisme ou Mahomet le prophète, I, 4, Omar Commentaire Ces deux vers sont repris par Voltaire de sa propre tragédie Ériphyle, 1732 (II, 1, Alcméon). Horace, en latin Quintus Horatius Flaccus Venusia, Apulie, 65-Rome ? 8 avant J.-C. La pâle mort frappe d'un pied indifférent les masures des pauvres et les palais des rois. Pallida mors aequo pulsat pede pauperum tabernas Regumque turres. Odes, I, IV, 13-14 Commentaire Les Anciens avaient coutume d'annoncer leur arrivée en frappant du pied la porte. Plaute, en latin Maccius (ou Maccus) Plautus Sarsina, Ombrie, vers 254-Rome 184 avant J.-C. La loi ne donne pas les mêmes droits au pauvre qu'au riche. … quando aequa lege pauperi cum divite Non licet… La Cassette, III, 532 Félix Lope de Vega Carpio Madrid 1562-Madrid 1635 Humbles et puissants sont égaux tant que dure leur sommeil. El grande y el pequeño somos iguales lo que dura el sueño. Canción Eric Arthur Blair, dit George Orwell Motihari, Inde, 1903-Londres 1950 Tous les animaux sont égaux, mais certains animaux sont plus égaux que d'autres. All animals are equal, but some animals are more equal than others. Animal Farm égalité (expressions) nom féminin (latin aequalitas, -atis) À égalité de, en supposant une quantité égale de : À égalité de titres, on choisira le candidat le plus jeune. Égalité de deux applications, cas où deux applications f et g ont le même ensemble de départ, le même ensemble d'arrivée et où, pour tout élément de l'ensemble de départ x, f (x) et g (x) sont les mêmes. Égalité de deux ensembles, cas où deux ensembles A et B ont les mêmes éléments. Cas d'égalité des triangles, condition pour que deux triangles soient isométriques ou superposables. Faire, prendre ou donner à égalité, parier en engageant une somme égale à celle de son partenaire. ● égalité (synonymes) nom féminin (latin aequalitas, -atis) Qualité de ce qui est égal ; équivalence
Synonymes :
- équivalence
- identité
- parité
Contraires :
- différence
- disparité
- inégalité
Qualité de ce qui est égal, constant ; uniformité, régularité
Synonymes :
- invariabilité
- régularité
Contraires :
- irrégularité
Qualité de quelque chose qui est régulier, qui ne subit pas...
Synonymes :
- équilibre
- placidité
- pondération
Contraires :

égalité
n. f.
d1./d Rapport entre les choses égales; parité, conformité. égalité d'âge, de mérite. Rapport d'égalité.
MATH Rapport entre des grandeurs égales; formule qui exprime ce rapport. Une égalité algébrique.
GEOM Conditions d'égalité de deux triangles: ensemble des règles qui permettent de déterminer si deux triangles sont égaux (par ex.: deux angles et un côté égaux, si le côté est compris entre les deux angles).
d2./d Principe selon lequel tous les hommes, possédant une égale dignité, doivent être traités de manière égale. égalité civile (mêmes droits, mêmes devoirs devant la loi), égalité politique (même droit de gouvernement de la cité).
d3./d Uniformité (d'un mouvement); modération, mesure (du tempérament). égalité du pouls. égalité d'humeur.
d4./d état de ce qui est plan, uni. L'égalité d'un terrain.

⇒ÉGALITÉ, subst. fém.
Fait d'être égal.
A.— [Le compl. du n., explicité ou non, désigne des pers. ou des choses que l'on compare]
1. [Choses] Fait de ne pas présenter de différence quantitative. Égalité des fortunes, des salaires; égalité des trois angles d'un triangle à deux droits. Il n'y a (...) pas égalité entre l'énergie voltaïque et l'énergie chimique de la pile (POINCARÉ, Thermodyn., 1892, p. 343). En cas d'égalité le président a deux voix (RENARD, Journal, 1908, p. 1214) :
1. Les traités de mécanique ont soin d'annoncer qu'ils ne définiront pas la durée elle-même, mais l'égalité de deux durées : « deux intervalles de temps sont égaux, disent-ils, lorsque deux corps identiques, placés dans des circonstances identiques au commencement de chacun de ces intervalles, et soumis aux mêmes actions et influences de toute espèce, auront parcouru le même espace à la fin de ces intervalles. »
BERGSON, Essai sur les données immédiates de la conscience, 1889, p. 95.
Locutions
À égalité de + subst. L'addition, à un portland (...) d'une certaine proportion (...) de chaux (...) n'occasionne pas une diminution de qualité du ciment (...); le mortier obtenu à égalité de dosage de liant est plus gras, plus plastique (CLÉRET DE LANGAVANT, Ciments et bétons, 1953, p. 153).
Avec égalité (vieilli). En accordant la même chose à plusieurs personnes. Distribuer avec égalité (Ac.) :
2. Nul doute (...) que mon espèce d'incrédulité ne fût, en ma qualité d'Empereur, un bienfait pour les peuples; et autrement (...) comment aurais-je pu favoriser avec égalité des sectes aussi contraires, si j'avais été dominé par une seule?
LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, p. 748.
SP. [En parlant de deux concurrents] Être à égalité. Avoir un score égal. La bataille [de coqs] était rude. À quatre heures, les deux clans étaient à égalité. Cinq victoires à chacun (VAN DER MEERSCH, Empreinte dieu, 1936, p. 114).
♦ [Avec un compl. prép. qui indique en quoi se réalise le fait de ne pas présenter de différence] Une valeur en marchandise vaut autant que la même valeur en argent. Non, ajoute-t-on, à égalité de valeur, l'argent est préféré à la marchandise (SAY, Écon. pol., 1832, p. 164) :
3. ... sans que la supériorité soit encore de notre côté en tant que nombre de divisions, nous avons déjà atteint au moins l'égalité dans le nombre des bataillons, et d'une manière plus générale dans le nombre des combattants.
FOCH, Mémoires, t. 2, 1929, p. 163.
Spécialement
ALG. [Le subst. est déterminé par une relation algébrique juxtaposée, dont les éléments, ne contenant pas de variable, ne présentent pas de différence quantitative] 7 — 3 = — 12 + 16 est une égalité numérique (...) x + 3 = 5 — x2 est une égalité littérale (Collection de Mathématiques, Classe de 3e, Bordas, 1962, p. 337).
Vieilli. Synon. de équation. Les règles de synthèse combinatoire (...) ressemblent beaucoup (...) aux règles du calcul des égalités ou équations (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p. 377).
GÉOM. [Le compl. du n. désigne deux figures géom.] Fait d'être superposable. Cas d'égalité des triangles (v. cas1 II 2).
2. [Pers. ou choses que l'on compare] Fait de ne pas présenter de différence de qualité, de valeur. Égalité des chances, des conditions, des droits :
4. Mme Dorval, avec quelques mots, mit le succès de son côté. Mlle Mars (...) réfuta les soupçons d'Angelo avec une mélancolie et une noblesse qui refirent l'égalité entre les rivales. Mme V.
HUGO, Victor Hugo raconté par un témoin de sa vie, 1863, p. 198.
5. ... des permissions de longue durée seraient accordées aux militaires des armes montées pendant leur service actif. (...) ce projet (...) portait atteinte au principe de l'égalité des charges militaires pour tous les citoyens...
JOFFRE, Mémoires, t. 1, 1931, p. 91.
Locutions
À égalité de + subst. Même à égalité de mémoire, deux personnes ne se souviennent pas des mêmes choses (PROUST, Temps retr., 1922, p. 971).
Être à égalité dans + subst. [En parlant de deux pers.] Ne pas présenter de différence dans un domaine. Le pathétique dans « Tristan » de cet alliage de l'homme et du dieu est un pathétique où (...) l'homme et le dieu sont à égalité dans la plénitude de leur être respectif (DU BOS, Journal, 1927, p. 246).
Spéc. [Le compl. du n., explicité ou non, désigne des pers.] Fait de ne pas présenter de différence de droits. Égalité civile, fiscale, politique, sociale; égalité entre les citoyens; traiter qqn sur un pied d'égalité. Ces chimériques déclamations révolutionnaires sur la prétendue égalité des deux sexes (COMTE, Philos. posit., t. 4, 1839-42, p. 456). Plusieurs m'accordent une familiarité d'égalité, comme font les bourgeois aux domestiques de grande maison dont ils attendent un service (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 47) :
6. ... le retour à la souveraineté du peuple, le règne des principes sur lesquels nos pères avaient naguère bâti les droits de l'homme et du citoyen, la victoire de la glorieuse devise : liberté, égalité, fraternité; bref, le triomphe de la république.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1959, p. 601.
♦ [Avec un compl. prép. indiquant en quoi ou p. rapp. à qui ou à quoi se réalise le fait de ne pas présenter de différences de droits] Égalité devant l'impôt. Le Christianisme a véritablement apporté (...) l'égalité devant Dieu, dont l'égalité devant la loi n'est qu'une image imparfaite (STAËL, Consid. Révol., t. 2, 1817, p. 457). Chacun doit être puni ou récompensé, selon ses œuvres (...) l'égalité dans la souffrance piaculaire, dans la douceur réparatrice, n'existe pas (HUYSMANS, En route, t. 2, 1895, p. 182) :
7. Dans une salle, Shakespeare, Corneille, Racine, Molière, Musset créent une brève égalité dans les êtres, celle du rire et des larmes. Les larmes et le rire ne sont le privilège d'aucune classe.
MAURIAC, Journal 3, 1940, p. 244.
P. méton. [Sous la Révolution française de 1789] Carte à jouer correspondant au valet. Les jeux de cartes étaient, eux aussi, en pleine révolution, les rois étaient remplacés par les génies, les dames par les libertés, les valets par les égalités, et les as par les lois (HUGO, Quatre-vingt-treize, 1874, p. 118).
B.— P. ext. [Le compl. du n., explicité ou non, désigne une pers. ou une chose considérée isolément] Fait de ne pas présenter de différences dans son développement ou sa manifestation.
1. [Dans l'espace; le compl. du n. désigne une surface] Rare ou littér. Fait de ne pas présenter d'aspérités, de saillies. L'égalité d'un terrain, d'une surface (Ac.) :
8. La parfaite égalité de leurs dents me fit croire d'abord qu'elle pouvait être l'effet de l'art; mais les ayant examinées de près et avec attention, je n'aperçus aucune altération à l'émail, et je vis qu'ils tenaient cette régularité de la nature.
Voyage de La Pérouse, t. 4, 1797, p. 41.
2. [Dans le temps] Quelle que soit la perfection d'un four sous le rapport (...) de l'égalité du tirage, il y a toujours des parties où la chaleur est plus considérable (Al. BRONGNIART, Arts céram., 1844, p. 205). Tout est calme encore; la gerbe d'eau jaillit toujours devant nous avec égalité (CLAUDEL, Connaiss. Est, 1907, p. 58) :
9. ... les îles ont une température plus uniforme que l'intérieur des continents. Aussi, le climat de la Pampasie occidentale n'a-t-il pas cette égalité qu'il présente sur les côtes, grâce au voisinage de l'Atlantique.
VERNE, Les Enfants du capitaine Grant, t. 1, 1868, p. 151.
En partic. [Le compl. du n. désigne un attribut d'une pers.] Fait de posséder un tempérament ou un caractère à l'abri des réactions extrêmes en particulier de violence ou de nervosité; fait d'être pondéré. Nous voici (...) avec Mario, sa perpétuelle bonne humeur et sa rare égalité de caractère (GONCOURT, Journal, 1858, p. 500). Ton égalité d'humeur et ton manque de susceptibilité (MONTHERL., Malatesta, 1946, IV, 7, p. 525).
Prononc. et Orth. :[egalite]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1re moitié XVe s. [éd. XVIe s.] « relation entre deux choses ne présentant aucune différence de grandeur, de qualité » en l'égalité de « au niveau de » (MONSTRELET, vol. 1, fol. 268 b ds LA CURNE); 1503 esgallité ... inégalité (Le Guidon en francoys, 149c, éd. de 1534 ds HUG.); 1555 egalité (P. BILLON, le Fort inexpugnable, 121a, ibid.); en partic. 1687 math. « équation, ensemble de deux expressions algébriques réunies par le signe = » (FURETIÈRE, Essai d'un dict. universel, s.v. équation, p. 88); [1549 Proportion d'Equalité (J. PELETIER, L'Aritmetique, f° 61 v° ds QUEM. Fichier)]; b) 1647 « (de personnes) état de conditions égales » (CORNEILLE, Théodore, II, 2, vers 386); en partic. 1744 (NIVELLE DE LA CHAUSSÉE, École des mères, III, 3 ds ROB. : L'égalité, madame, est la loi de nature); 2. a) 1639 « stabilité, constance dans les dispositions du caractère » (ROTROU, Antig. IV, 3 ds LITTRÉ) [1580 equalité de meurs (MONTAIGNE, Essais, éd. A. Thibaudet, livre 2, chap. 1, p. 369)]; b) 1690 « développement régulier » égalité de stile (FUR.); c) 1835 égalité d'un terrain (Ac.). Aux trois formes oelté (forme pop., 1re moitié XIIe s. ds T.-L.) equalité (calque sav. sur aequalitatem, ca 1200, ibid.) et igauté (ou egauté, ca 1280, ibid.) s'en est ajouté une quatrième, égalité, formée sur égal, qui a supplanté les précédentes car morphologiquement plus conforme au nouveau modèle des abstraits sav. dér. d'adj. en -al ou en -el (cf. féodal, féodalité; quel, qualité; réel, réalité; frugal, frugalité) Fréq. abs. littér. : 1 967. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 4 594, b) 2 865; XXe s. : a) 1 639, b) 1 922. Bbg. FABRE-LUCE (A.). Les Mots qui bougent. Paris, 1970, p. 79. — MAULNIER (Th.). Le Sens des mots. Paris, 1976, pp. 84-86. — QUEM. 2e s. t. 4 1972.

égalité [egalite] n. f.
ÉTYM. Av. 1450; var. equalité, 1549; nombreuses var. en anc. franç.; lat. æqualitas, de æqualis. → Égal.
A
1 Qualité de ce qui est égal. Concordance, conformité, équipollence, équivalence, parité.Géom. || L'égalité de deux lignes, de deux angles. || Égalité de deux figures exactement superposables ( Congruence). || Cas d'égalité des triangles.
Math. Rapport existant entre des grandeurs égales; formule qui l'exprime. || Égalité de deux nombres.Par métonymie. || Égalité algébrique : ensemble d'expressions algébriques réunies par le signe =. Équation, identité, proposition. || Le signe = (égal à) sépare les deux membres de l'égalité. || Égalité de rapports par différence ou par quotient. Proportion.
1 (…) il vous réduira les égalités de l'algèbre les plus composées avec une facilité surprenante.
Malebranche, Entretiens philosophiques, V.
Philos. || Égalité logique : le fait pour des propositions, des classes, des concepts de s'impliquer mutuellement ou d'avoir la même extension.
Mots qui marquent un rapport d'égalité. Aussi, autant, comme, même; et les préf. équi-, iso-. || Comparatif d'égalité (aussi, autant… que). || Égalité des forces en présence. Équilibre. || Égalité dans un partage, une répartition. Péréquation (→ Distribution, cit. 2). || Égalité de prix. || Égalité d'âge. || À égalité de mérite, le plus âgé doit avoir la préférence (Académie). || Joueurs qui sont à égalité de points, et, absolt, à égalité. || Arriver, être à égalité. Ex æquo.Turf. || Parier à égalité sur un cheval, de telle sorte que le bénéfice soit égal à la mise.
2 (1647). Le fait pour les humains d'être égaux devant la loi, de jouir des mêmes droits. || Le concept d'égalité. || Idéal d'égalité (→ Bastille, cit. 2; cœur, cit. 101). || Principe d'égalité. || L'Égalité ou la mort, devise des Égaux, partisans de Babeuf (1796). || Liberté, égalité, fraternité, devise de la République française.Être sur un pied (cit. 50.1) d'égalité avec qqn.
2 L'égalité, madame, est la loi de nature.
Nivelle de La Chaussée, l'École des mères, III, 3.
3 Il est faux que l'égalité soit une loi de la nature. La nature n'a rien fait d'égal; la loi souveraine est la subordination et la dépendance.
Vauvenargues, Maximes, 227.
4 Autant que le ciel est éloigné de la terre, autant le véritable esprit d'égalité l'est-il de l'esprit d'égalité extrême. Le premier ne consiste point à faire en sorte que tout le monde commande ou que personne ne soit commandé, mais à obéir et à commander à ses égaux. Il ne cherche pas à n'avoir point de maîtres, mais à n'avoir que ses égaux pour maîtres.
Montesquieu, l'Esprit des lois, VIII, 3.
5 Dans l'état de nature, les hommes naissent bien dans l'égalité; mais ils n'y sauraient rester. La société la leur fait perdre, et ils ne redeviennent égaux que par les lois.
Montesquieu, l'Esprit des lois, VIII, 3.
6 L'égalité est donc à la fois la chose la plus naturelle, et en même temps la plus chimérique.
Voltaire, Dict. philosophique, Égalité.
7 L'égalité, partage naturel des hommes, subsiste encore en Suisse autant qu'il est possible. Vous n'entendez pas par ce mot cette égalité absurde et impossible par laquelle le serviteur et le maître, le manœuvre et le magistrat, le plaideur et le juge, seraient confondus ensemble; mais cette égalité par laquelle le citoyen ne dépend que des lois, et qui maintient la liberté des faibles contre l'ambition du plus fort.
Voltaire, Essai sur les mœurs, LXVII.
8 Avoir les mêmes droits à la félicité,
C'est pour nous la parfaite et seule égalité.
Voltaire, Disc., De l'égalité des conditions.
9 Si l'on recherche en quoi consiste précisément le plus grand bien de tous, qui doit être la fin de tout système de législation, on trouvera qu'il se réduit à deux objets principaux, la liberté et l'égalité : la liberté, parce que toute dépendance particulière est autant de force ôtée au corps de l'État; l'égalité, parce que la liberté ne peut subsister sans elle.
Rousseau, Du contrat social, II, XI.
(Qualifié par un compl. de nom ou un adj.). || L'égalité des droits, des chances, des conditions (→ Compensation, cit. 8). || Égalité formelle ou extérieure, définie, réglementée par le législateur. || Égalité devant la loi, égalité des droits (égalité juridique). || Égalité civile, au regard de la loi civile, pénale et administrative. || Égalité politique, au regard de la loi politique (droits du citoyen dans le gouvernement de l'État). || Égalité des citoyens des deux sexes. || Égalité sociale, égalité des richesses, des fortunes.
Égalité naturelle; égalité matérielle, réelle.
10 (…) les maximes actuelles ne tendent qu'à détruire. Elles ont déjà ruiné les riches, sans enrichir les pauvres; et au lieu de l'égalité des biens, nous n'avons encore que l'égalité des misères et des maux.
Rivarol, Politique, Journ. polit. nation., II.
11 (…) à mesure que l'égalité politique devenait un fait plus certain, c'est l'inégalité sociale qui heurtait le plus les esprits.
Jaurès, Hist. socialiste…, VII, p. 13.
12 Ce à quoi il faudrait viser c'est moins à l'égalité des fortunes qu'à l'égalité des chances, c'est-à-dire procurer à chacun les mêmes possibilités de faire fortune.
Charles Gide, Cours d'économie politique, t. II, p. 135.
13 Ce qu'elle (G. Sand) demandait pour les femmes, ce n'était pas le droit de suffrage et d'élection, c'était l'égalité civile et l'égalité sentimentale. Elle pensait que la servitude où l'homme tient la femme détruit le bonheur du couple, qui n'est possible que dans la liberté.
A. Maurois, Lélia, p. 367.
Spécialt (jeux de cartes). Anciennt (pendant la révolution de 1789). Carte remplaçant le valet.
B
1 Qualité de ce qui est constant, régulier. Continuité, régularité, uniformité. || L'égalité d'un mouvement, du pouls, de la respiration.Fig. || Égalité d'humeur, de caractère. Calme, pondération, sociabilité. || Égalité d'âme. Équanimité, sérénité, tranquillité.
14 Qu'est-ce que la sagesse ? une égalité d'âme
Que rien ne peut troubler, qu'aucun désir n'enflamme (…)
Boileau, Satires, VIII.
15 Les qualités de son âme, la franchise et l'égalité naturelle de son caractère (…)
Condorcet, Bertin, in Littré.
2 (1835). Rare. Qualité d'un terrain plat, uni. || Égalité d'un sol, d'un terrain bien nivelé.
CONTR. Inégalité. — Disparité, diversité, variété. — Infériorité, supériorité. — Hiérarchie. — Aspérité, irrégularité.
DÉR. Égalitaire.
COMP. V. Inégalité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Egalite — Égalité Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. L égalité désigne un rapport de mesures semblables entre deux éléments distincts en fonction d une ou plusieurs propriétés. Le sens semble se… …   Wikipédia en Français

  • egalité — Egalité. s. f. Conformité, ressemblance, proportion, rapport entre choses pareilles. Distribuer avec egalité. l egalité des personnes & des conditions. Il signifie aussi, Uniformité. Egalité d esprit, d humeur, de style. une grande egalité de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Egalité — Egalité, (fr., spr. Egalitch), 1) Gleichheit, im politischen Sinne ursprünglich die Gleichheit vor dem Gesetz, eine Forderung, welche die erste Französische Revolution neben der Freiheit (Liberté et égalité) für die Bürger des neu zu begründeten… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Égalité — (franz.), Gleichheit, besonders im politischen Sinne (wie in der Devise der Republikaner. »Liberté, Égalité, Fraternité«, s. d.); in der Revolutionszeit Name, den der Herzog Ludwig Joseph Philipp von Orleans annahm, um seine Sympathien für die… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Égalité — (frz.), Gleichheit, namentlich im polit. Sinne, Wahlspruch der franz. Republikaner; in der Revolutionszeit angenommener Name des Herzogs Ludwig Jos. Philipp von Orléans (s.d.) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • égalité — [ā gȧ lē tā′] n. [Fr] equality …   English World dictionary

  • Egalité —          ALAIN (Émile Auguste Chartier, dit)     Bio express : Philosophe et essayiste français (1868 1951)     «La justice, c est l égalité. Je n entends point par là une chimère, qui sera peut être quelque jour ; j entends ce rapport que n… …   Dictionnaire des citations politiques

  • égalité — (é ga li té) s. f. 1°   Qualité de ce qui est égal. Égalité de deux lignes, de deux angles. Égalité d âge, de mérite. •   Mon exemple et sa faute ont peu d égalité, CORN. Oedipe, I, 5. •   Car enfin, madame, puisque votre exemple m autorise, je… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Égalité — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. L égalité désigne un rapport de mesures semblables entre deux éléments distincts en fonction d une ou plusieurs propriétés. Le sens semble se préciser au… …   Wikipédia en Français

  • ÉGALITÉ — s. f. Rapport entre des choses égales, conformité, parité. L égalité de deux lignes, de deux nombres. Égalité d âge. L égalité des conditions est une chimère. L égalité des droits. Égalité de mérite. Égalité parfaite. À égalité de mérite, le plus …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.